L'hébergement

Tout le long de votre chemin, vous trouverez des refuges municipaux et associatifs, des Accueils Pèlerins à Domicile (APD), des gîtes pèlerins, des campings et aussi d’autres solutions plus classiques.

Compostelle-France et les Auberges de Jeunesse – LFAJ et FUAJ – ont signé une convention de partenariat. Les auberges de Jeunesse gérées par ces organismes accueillent les pèlerins sur présentation de la credencial.

Dans les refuges associatifs, les APD et les gîtes pèlerins, vous serez accueilli(e)s souvent par d’anciens pèlerins qui connaissent bien, de ce fait, vos besoins et vos attentes et qui sauront vous conseiller pour la suite de votre périple.

Le prix sera, bien évidemment, différent selon la nature de l’hébergement.

Consulter les hébergements.

Nos refuges

Nos 5 refuges sont tenus par des hospitaliers bénévoles, ce qui ne constitue pas moins de 72 équipes !

La carte de nos refuges

Carte de nos refuges

Velles 

15 Rue des Anciens Combattants, 36330 Velles

5 places, ouvert du 15 mars au 15 octobre

Tél : 02 54 46 99 63

Photo 1  —  Photo 2  —  Photo 3  —  Photo 4 

Ainay-le-Château

 

20 ter rue des Récollets, 03360 Ainay-le-Château.

5 places, ouvert du 15 mars au 15 octobre

Tél: 04 70 29 00 30.

Photo 1Photo 2 Photo 3Photo 4Photo 5

Bouzais

9 rue de Pont, 18200 Bouzais

5 places, ouvert du 15 mars au 15 octobre

Tél: 02 48 96 88 79

Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4Photo 5Photo 6 

Sorges

Place de la Mairie, 24420 Sorges et Ligueux en Périgord

6 places, ouvert du 15 mars au 31 octobre

Tél : 05 53 35 31 68

Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4Photo 5

Saint-Ferme 

Chemin de Ronde, 33580 Saint Ferme

6 places, ouvert du 15 mars au 31 octobre

Tél : 05 56 61 07 49

Photo 1Photo 2Photo 3Photo 4 Photo 5Photo 6 

Gestion des 5 refuges selon le principe suivant :

  • chaque jour, dès 16 heures, l’hospitalier accueille le pèlerin, à pied ou à vélo, muni de sa credencial 
  • l’hospitalier prépare le repas du soir, l’usage de la cuisine est réservé uniquement à l’hospitalier
  • la veille ou l’avant-veille, dans la mesure du possible, le pèlerin informe l’hospitalier de son intention de passage ; le Chemin réservant parfois des surprises, nous ne prenons pas de réservation
  • le repas, la nuitée et le petit-déjeuner sont à la libre participation du pèlerin : évidemment, cette formule ne signifie pas « gratuité » mais « solidarité et entraide », chaque pèlerin contribuant en fonction de ses moyens et des services reçus, à participer aux frais de fonctionnement inhérents (nourriture, eau, électricité, téléphone, entretien, assurances…)
  • connexion internet en wifi
  • petite bibliothèque de livres dits « voyageurs » 
  • les animaux ne sont pas acceptés dans les refuges ; cependant, des solutions locales sont proposées